La Formation en ligne 3.0, avec ou sans SCORM?

La Formation en ligne 3.0, avec ou sans SCORM?

24/10/2017

Formation 3.0?

Formation

La formation 1.0, c'est celle que tout le monde connaît, du genre un(e) professeur(e), une salle de classe, un tableau noir, des craies, des élèves...

La formation 2.0, c'est l'e-learning. L'e-learning, bien plus qu'un "e" devant learning. Né au siècle passé, l'e-learning complète la formation en salle plutôt que la remplace. Learning + e-learning = blended learning.

La formation 3.0, c'est l'e-learning + la mobilité = le m-learning – la formation en tout temps et en tout lieu, celle qui est en vogue en ce début XXIème siècle.

SCORM?

SCORM

Qu'est-ce que SCORM?

SCORM: Sharable Content Object Reference Model.

SCORM, un acronyme anglophone que l'on peut traduire par "contenu partageable via un modèle de données défini" – plus précisément, il s'agit d'un ensemble de spécifications qui permet de standardiser les contenus e-learning et d'ainsi favoriser les échanges et la compatibilité avec diverses plateformes e-learning du marché.

En clair, si votre module de formation e-learning est compatible SCORM, il pourra être utilisé sur la plupart des logiciels d'e-learning, plutôt que juste sur une plateforme spécifique.

myTeacher, l'outil d'e-learning "made in CeRFI", est compatible SCORM.

Alors, avec ou sans SCORM, la formation 3.0?

5 raisons de faire avec la norme SCORM...

  • Standard reconnu internationalement.
  • Compatibilité avec d'autres plateformes e-learning.
  • Obligation de structurer toujours à l'identique son contenu e-learning.
  • Référence depuis plus de 10 ans.
  • Maintenance facilitée au vu de la cohérence structurelle des modules.

5 raisons de faire sans la norme SCORM...

  • Sociale avec ses forums, fait toutefois fi des réseaux sociaux d'entreprise.
  • Compliqué d'intégrer rapidement des nouveautés technologiques.
  • Ouverte, la norme SCORM, pas tant que ça...
  • Référence qui a peu évolué depuis 10 ans...
  • Maintenant, c'est xAPI qui prend le dessus.

Alors, avec ou sans SCORM?

Cela dépend de la nécessité de partager votre contenu e-learning avec le monde extérieur. Il s'agit aussi de jauger si SCORM est assez flexible par rapport à vos contenus, et si vos contenus doivent interagir avec le monde des réseaux sociaux (d'entreprise ou pas).

S'enfermer dans SCORM, avec, pour avantage une structure claire et précise, partageable?

Se défaire du joug SCORM, au risque de ne pas pouvoir partager son savoir ou intégrer des modules externes?

Quid d'un xAPI-compromis?

Don't worry, be xAPI

Ballons

Quelques précisons sur xAPI...

xAPI, ou Experience API (API: interface de programmation), est aussi connu sous les noms de "Tin Can API" ou "Project Tin Can". Il est un ensemble de spécifications logicielles ayant pour but de permettre l'échange de données entre systèmes e-learning (LMS, LCMS) par le biais de LRS (learning record store = répertoire d'enregistrement de données de formations en ligne).

xAPI a pour ambition de décloisonner l'e-learning et le fusionner avec le m-learning, rendant l'expérience indépendante de son contenant (ordinateur, tablette, smartphone).

xAPI est plus jeune que SCORM. Né en 2013, 12 ans après SCORM, il en est à sa release 1.0.3. Il permet de collecter plus facilement les informations utilisateurs online autant qu'offline, tout en les rendant aisément partageables et gérables, par exemple, via un CRM.

xAPI est plus moderne et plus flexible que SCORM, dont il se veut l'héritier.

Vers l'E-Learning 4.0

e-learning

Avec ou sans SCORM, tendant vers plus de flexibilité et de mobilité via xAPI, tel sera sans doute l'e-learning de demain.

Mais ensuite, à quelle nouvelle mutation s'attendre pour après-demain?

A quoi ressemblera la formation 4.0?

L'évolution inévitable qui pointe à l'horizon se fera via deux concepts dans l'ère du temps: la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Une réalité augmentée annoncée d'ailleurs récemment comme l'un des atouts majeurs des nouveaux iPhones (iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X)...

La réalité virtuelle (VR) et ses mondes imaginaires. Elle va projeter l'apprenant dans une représentation virtuelle du sujet qu'il doit étudier.

Quant à la réalité augmentée (AR), qui superpose du contenu multimédia au réel, elle offrira la possibilité de se former via des apps sur supports mobiles là où ça compte vraiment, directement sur le lieu de travail.

Après la formation, l'e-learning et le m-learning, place au VR-learning et à l'AR-learning. Réalité virtuelle et augmentée vont de fait permettre de fusionner théorie et pratique.

Autres actualités

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.