Quand la ville devient smart

Qu'est-ce qu'une ville intelligente?

Une ville intelligente, ou smart city, est une ville qui utilise les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer ses services, selon Wikipédia. Pour améliorer la qualité de vie dans la ville et réduire ses coûts d'exploitation, plus précisément.

Il ne s'agit pas que de rénover ses réseaux de télécommunication, en généralisant la fibre optique, par exemple, mais bel et bien d'interconnecter tous les composants de la ville pour la rendre plus "intelligente" selon les préceptes de l'Internet of Things (IoT).

Ville

Pour mesurer le "niveau d'intelligence" d'une ville, on la subdivise en domaines, parmi lesquels:

  • l'économie (smart economy)
  • la mobilité (smart mobility)
  • l'environnement (smart environment)
  • les habitants (smart people)
  • le mode de vie (smart living)
  • l'administration (smart governance)

Cette subdivision est à la base d'une étude de l'Université Technique de Vienne (TU Wien) qui permet de comparer l'intelligence des villes de l'Union Européenne.

Comment une ville devient smart?

Ville

C'est donc tout un ensemble de mesures qui sont à entreprendre pour rendre sa ville plus "intelligente" selon les six domaines précités.

Dans le cas de Las Vegas – ville symbolique de par son côté énergivore et sa situation au milieu du désert – cela a consisté à établir un partenariat avec Cisco, dans le but d'intégrer au mieux l'Internet of Things dans la ville et de collecter tout un ensemble d'informations utiles (trafic, éclairage, parking, flux des personnes, gestion des déchets, etc.). Ces informations sont ensuite analysées en temps réel dans le but d'améliorer les points sensibles (congestion du trafic, sécurité, etc.), d'ouvrir la voie aux véhicules autonomes et à d'autres innovations.

Cisco est d'ailleurs partenaire de nombreuses autres villes (Copenhague, Adélaïde, Paris, Dubrovnik, etc.), ce qui permet à chaque ville de bénéficier des expériences et des données analysées dans les autres villes.

La ville anglaise de Milton Keynes a elle signé un partenariat avec le géant technologique chinois Huawei dans le même but, avec en point de mire l'envie de devenir la ville anglaise la "plus intelligente".

Madrid, Barcelone, Manchester, Stockholm, etc. suivent le même trend, tandis que la ville-île-nation de Singapour vise le titre de smart nation!

De nombreux autres partenariats privés-publics vont dans la même direction.

Deux ingrédients se détachent donc pour réussir à rendre une ville plus smart: la volonté politique et un partenaire technologique public-privé ambitieux.

Exemples d'applications concrètes

La smart city, ce n'est pas une utopie futuriste, mais déjà une réalité bien concrète de ce début de XXIème siècle.

Exemple en Francophonie, mis en lumière par le prix européen "Le Monde – Smart Cities" du quotidien Le Monde

Projet primé cette année, "Habiter l'infini", un concept de logement mutualisé et flexible qui s'adapte à la demande. Cela fait sens, sachant que nous ne passons en moyenne que 50% de notre temps dans notre logement.

Microprocesseur

Les parties privées le restent, mais dans un espace réduit (WC, chambre à coucher, petite cuisine); les parties utilisées plus rarement sont mutualisées et à réserver selon le besoin (grande cuisine, bureau, chambre d’ami, espaces de travail, salle de projection, salle de sport, terrasse, etc.). Un projet de l'architecte Eric Cassar et son cabinet.

Une "boussole numérique", développée par la société iPorta (dont CeRFI commercialise la plateforme du même nom en Suisse), complète le projet. Il s'agit d'une application mobile pour réserver un espace de vie à court ou long terme dans le logement communautaire.

La boussole permet par exemple de louer sa chambre pendant ses vacances ou l'une des salles spécifiques susmentionnées. Les habitants s'échangent ainsi des services, de la cuisine à la salle de bain, du grenier au jardin, via une monnaie locale e-gérée par la boussole, qui gère aussi tout ce qui touche à la conciergerie.

Perspectives

Dire que le concept de smart city a le vent en poupe est un doux euphémisme!

Pour s'en convaincre, il suffit d'examiner le contenu du prochain "Smart City Expo World Congress" de Barcelone (du 14 au 16 novembre 2017) qui verra affluer des participants de plus de 700 villes représentant 120 pays!

Connectivité

On y parlera entre autres de coopérations inter-villes, de stratégie pédestre, de car-sharing, de cybersécurité, de partenariats publics-privés, d'énergies renouvelables, de gestion des déchets, du vieillissement de la population, d'infrastructure réseau, de big data, etc.

Les villes de demain seront smart, sans l'ombre d'un doute!

L'enjeu d'après-demain sera de réussir à analyser les very big data collectées dans toutes les villes durant ces prochaines décennies pour les rendre encore plus smart. Sachant que selon l'ONU, 70 à 80% de la population mondiale devrait vivre en milieu urbain d'ici 2050, l'enjeu en vaut la chandelle!

En savoir plus

Pour garder l'œil ouvert sur les villes de demain:

Pour gérer intelligemment votre patrimoine immobilier:

Contactez-nous