Du Wi-Fi au Li-Fi – que la lumière soit!

Hi-Fi

Le Hi-Fi, c'est la haute-fidélité (high fidelity en anglais), une fidélité à toute épreuve qui n'a rien à voir avec Cupidon et ses flèches d'amour, mais avec le son. Il s'agit d'un indicateur pour signifier qu'un appareil acoustique a la capacité de produire un son de qualité supérieure. Popularisé par les chaînes hi-fi avec lecteurs CD des années huitante, le Hi-Fi n'est toutefois qu'un concept, puisqu'il n'a pas le statut de norme.

Quel rapport entre les ondes sonores du Hi-Fi et les ondes électromagnétiques du Wi-Fi?

Hi-Fi

Wi-Fi

Aucun rapport, techniquement parlant, entre Hi-Fi et Wi-Fi.

C'est du côté de l'étymologie qu'il faut chercher le lien.

En effet, Wi-Fi signifie fidélité sans fil (wireless fidelity en anglais).

Mais le vrai nom des protocoles de communications normés Wi-Fi, c'est "IEEE 802.11b Direct Sequence" – en vertu de l'ensemble de normes IE 802.11.

Or, difficile de faire du marketing avec un nom tel que "IEEE 802.11b Direct Sequence". D'où l'emprunt allusif au Hi-Fi. Et hop, voilà le...Wi-Fi. Avec un logo rappelant le yin et le yang pour symboliser l'interopérabilité dudit Wi-Fi.

WiFi

Le Wi-Fi a plus de 20 ans. Né en 1997, c'est peu dire qu'il a envahi notre vie quotidienne, connectant joyeusement tous nos appareils mobiles (smartphones, tablettes) et immobiles (PC, laptops, imprimantes, etc.) entre eux, et au Web.

Incontournable, le Wi-Fi!

Sa présence ou son absence sont un critère de choix pour les clients d'hôtels, de cafés ou de restaurants. A tel point que certains cafés se vantent désormais d'être sans Wi-Fi, incitant leurs clients à parler entre eux plutôt qu'à leur smartphone.

Li-Fi

20 ans de Wi-Fi, une éternité dans notre monde hi-tech.

Mais voilà que la divinité des ondes se décide enfin à sortir de son sommeil de deux décennies pour annoncer sans crier gare: "Que le Li-Fi soit!"

Li-Fi signifie en anglais light fidelity. Cela sous-entend que les ondes électromagnétiques qui firent le succès du Wi-Fi se voient remplacer par les ondes visibles (celles de la lumière, light en anglais).

Il s'agit donc désormais de transmettre les données via...des lampes LED.

Et la lumière fut!

C'est Harold Hass, professeur de communications mobiles à l'Université d'Edinburgh, qui a développé le premier ce concept, avec pour objectif de désengorger les réseaux actuels, des réseaux qui risquent bien d'être saturés durant la prochaine décennie.

Comment ça marche? [source de l'explication: purelifi.com]

  • les données sont transmises en modulant l'intensité de la lumière
  • un capteur démodule le signal lumineux et le convertit en signal électronique
  • et vice-versa
Li-Fi

Plus sûr que le Wi-Fi, le Li-Fi s'avère aussi plus rapide et moins énergivore.

Gros avantage du Li-Fi: toutes les lumières existantes peuvent potentiellement jouer le rôle de routeur (stades, supermarchés, éclairage public, etc.) – permettant ainsi d'envisager une accessibilité fortement accrue au réseau des réseaux de par le monde.

Une capacité de transmission de données potentielle de 224 gigabits par seconde est espérée.

Wifi

Inconvénient de ce type de Li-Fi, corollaire de "Que la lumière soit", il faut que la lumière soit...toujours allumée. De jour comme de nuit. Et partout.

C'est pourquoi se développe déjà un second type de Li-Fi, basé sur la lumière infrarouge, histoire de nous éviter l'insomnie perpétuelle. Un groupe de chercheurs a atteint les 40 gigabits par seconde en 2017 via l'infrarouge. Prometteur!

Il reste encore toutefois quelques défis de taille à relever. En effet, l'infrarouge ne peut pas traverser les murs. A suivre...

En savoir plus

Pour plus de détails techniques:

Contactez-nous