De l'eau potable pour quatre villages burkinabés

La Brique - présentation

Active en Afrique de l’Ouest, au Burkina Faso plus précisément, l'association La Brique a pour objectif d’offrir aux plus démunis la possibilité d’envisager un meilleur avenir. Comment? En leur apportant une aide éducative, matérielle et sociale.

Depuis 2003, La Brique Burkina est reconnue comme ONG par les autorités locales. A l'heure actuelle, environ 330 enfants bénéficient des structures créées par La Brique et une trentaine d'employés burkinabés y travaillent.

En savoir plus via le site officiel de l'association La Brique.

Burkina Faso

Le projet - eau potable pour quatre villages

Ce projet s'étend de janvier 2016 à décembre 2018.

Objectif du projet

Il s'agit de contribuer au développement durable dans les villages de Kogdangou, Pimbonga, Diagou et Koutchagou, tous situés à l'extrémité Est du Burkina Faso dans la province de la Tapoa.

La Brique

Comment? En apportant des solutions appropriées aux problèmes liés à l’eau, en clair, en facilitant l'accès à l'eau potable pour les populations de ces villages.

Le contexte est périlleux: taux de scolarisation très faible, réseau routier peu développé, PIB par habitant inférieur à 300 CHF/an caractérisent en effet la province agricole de la Tapoa.

Le but est de réaliser le projet conformément à la politique nationale en matière de gestion des eaux et en agissant localement via l'équipe de La Brique Burkina (ONG reconnue en tant que telle au Burkina Faso) en partenariat avec des acteurs locaux (l'ALD: Association locale de développement, les villageois, la DGRE: Direction Générale des Ressources en Eau, l'ACF: Action contre la faim, ainsi que les partenaires techniques).

Dans le détail

Les quatre villages bénéficiaires représentent une population de près de 6'000 personnes. Le bétail (près de 10'000 animaux) sera aussi approvisionné par le projet, tout comme quelques villages voisins et les nomades. Avant le lancement du projet, seul 25% de la population des quatre villages a un accès à l'eau potable. Le 75% restant est soumis à une longue et périlleuse corvée d'eau. Avec 3 forages pour près de 6'000 habitants, on est encore bien loin des normes étatiques d'un forage pour 300 habitants. D'où la nécessité de ce projet, qui doit représenter au final 5 forages supplémentaires. A noter aussi la mise en place souhaitée de deux jardins potagers par forage.

L'approche est participative: les habitants sont totalement impliqués dans le projet de A à Z via l'ALD (Association locale de développement). La demande émane des villageois. Les terrains nécessaires aux forages sont mis à disposition par les villages et ce sont les locaux qui vont assurer la maintenance des forages (et des potagers) et de fait leur pérennité.

L'autonomie une fois le projet achevé est une condition à sa réussite. En effet, la pérennité de ce projet dépend de la prise en charge de l’entretien et du renouvellement des installations par les utilisateurs locaux.

La branche suisse de La Brique établit le lien direct avec les bailleurs de fond et suit la réalisation des objectifs sur place.

La Brique

Autres projets

La Brique

Quatre projets principaux ont vu le jour depuis 2009 à Bobomondi (Est du Burkina Faso):

  • réalisation d'un forage, grâce auquel l’eau potable est devenue accessible à une grande partie de la population du village
  • mise en place d'une banque de céréales, qui a permis d’accroître la production agricole, d’augmenter l’accessibilité aux céréales à prix réduit et de réduire la famine dans le village
  • extension de l'école, qui s’est élargie avec la construction d’une quatrième salle de classe, d'une bibliothèque, et d'une salle de lecture
  • instauration d'un collège avec internat, ce qui permet de réagir aux difficultés en lien avec l'alphabétisation, l'un des problèmes importants du village

En savoir plus sur les projets en cours et à venir...

Faire un don

CeRFI soutient activement La Brique.

Vous souhaitez en faire de même?

Il existe quatre façons d'aider La Brique:

La Brique