Apple Pay au pays des banques

Qu'est-ce qu'Apple Pay?

Wikipédia définit Apple Pay comme un service de paiement mobile proposé par Apple.

Plus précisément, c'est un porte-monnaie électronique qui permet de payer:

  • sans contact et sur le Web, avec:
    • iPhone SE, 6, 6 Plus, 6S, 6S Plus, 7, 7 Plus
    • Apple Watch toutes générations
  • sur le Web uniquement, avec:
    • iPad embarquant la technologie Touch ID
    • Mac tous modèles exécutant MacOS Sierra
Apple Pay

Apple Pay fonctionne potentiellement avec tout système de paiement contactless existant, via n'importe quelle carte de crédit pour autant que votre banque soit partenaire Apple Pay et que votre iPhone ou Apple Watch contienne une puce NFC.

Déploiement aux USA

Apple Pay

C'est en octobre 2014 qu'a été lancé Apple Pay aux USA.

Un lancement en grande pompe, puisqu'il a inclus plus de 200'000 points de vente (Subway, McDonald's, Macy’s, Nike, etc.) et les trois acteurs majeurs du monde des cartes de crédit (MasterCard, Visa et American Express).

Et depuis le lancement, le nombre de points de vente n'a cessé de croître (liste disponible via ce lien) autant dans des "vrais" magasins qu'en ligne via des apps ou sur ordinateur.

En Suisse et dans le monde

En juillet 2015, le Royaume-Uni a adopté à son tour le système de paiement électronique du géant à la pomme.

Le lancement en Suisse a eu lieu en juillet dernier (2016), suivi quelques jours plus tard du lancement en France, mais avec peu d'acteurs du monde bancaire partenaires dans l'Hexagone et guère plus en Helvétie.

Douze pays ont, à l'heure actuelle, adopté Apple Pay: les Etats-Unis et le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie, la Chine, Singapour, la Russie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et l'Espagne, plus la France et la Suisse, donc.

Exemple concret d'utilisation en Suisse...

Apple Pay

La vidéo de Mac4Ever met en évidence tout le potentiel de la solution, et ce malgré le casse-tête que peut constituer la configuration initiale. Mais une fois configuré, tout roule!

Points forts - points faibles

Apple Pay

Points forts:

  • juste une app à paramétrer (Wallet) et ça fonctionne
  • ajout simple de la carte de crédit (scan via l'app Wallet)
  • utilisation on ne peut plus simple (un bouton à presser 2x puis appliquer l'Apple Watch ou votre smartphone sur la borne et hop, c'est payé!)
  • fonctionnement sur toutes les bornes contactless NFC
  • plus besoin de se balader avec sa carte de crédit...
  • ...ni de se souvenir d'un quelconque code
  • sécurité assurée avec Touch ID (vos empreintes digitales valident la transaction).

Points faibles:

  • le faible nombre de banques partenaires
  • subtilités de paramétrage si vous utilisez la solution via votre Apple Watch
  • historique des transactions incomplet (ne remplace pas le reçu papier)
  • pas de trace de paiement si on paie via l'Apple Watch

Un mot sur les concurrents

Twint est opérationnel sur Android mais aussi sur iOS (iPhones dès le 4S).

Twint est suisse. Il fonctionne sur le modèle de la recharge (on injecte des crédits, puis on les utilise) ou en lien direct avec votre compte bancaire. Pas de lien avec votre carte de crédit. Cela fonctionne bien, notamment à la Coop, mais c'est limité aux commerces disposant d'une borne Twint. Et il faut donc recharger à chaque fois si on mise sur la solution "recharge"...

De plus, le NFC semble à l'heure actuelle plus fiable et mieux adapté que Bluetooth, mode de transmission de la transaction choisi par Twint.

Twint semble tenir sur la durée contrairement à certains prédécesseurs. Raison majeure: il bénéficie d'un atout de poids, puisque ce sont près de 40 établissements bancaires helvétiques qui sont partenaires, dont UBS, Raiffeisen et Crédit Suisse.

Au niveau mondial, les principaux contradicteurs d'Apple Pay pourraient s'appeler... Samsung Pay ou Android Pay! Les solutions Android, Samsung et Apple bataillent actuellement sur les marchés américains et britanniques, avec leurs avantages et leurs inconvénients...

La suite

L'avenir du système de paiement Apple Pay en Suisse dépendra de l'adoption du système tant au niveau des utilisateurs que des émetteurs de cartes de crédit et des banques, et éventuellement de l'adoption ou non dudit système de paiement par les entreprises. Toujours au niveau suisse, Twint pourrait tirer son épingle du jeu, eu égard à ses nombreux et prestigieux partenaires bancaires. Au niveau mondial, reste à voir comment évolueront les trois mastodontes Android, Apple et Samsung.

Une chose est sûre: au vu des protagonistes impliqués – des géants du marché – le paiement via smartphone a un très bel avenir. De là à rendre obsolètes les cartes de crédit?

Apple Pay
Contactez-nous