Qu'est-ce qui bloque dans la chaîne?

Blockchain

La chaîne dont il est question est une chaîne de blocs, des blocs qui regroupent des transactions. Wikipédia définit la blockchain (ou chaîne de blocs, en français académique) comme "une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle".

A l'instar d'Internet qui transmet l'information de A à B de façon décentralisée, la blockchain accumule des blocs de transactions cryptées, de façon décentralisée, tout en conservant l'historique desdites transactions indéfiniment.

Une modification ultérieure (altération) n'est pas possible, de par l'algorithme complexe régissant la chaîne car cela entraînerait la modification de tous les maillons postérieurs à la modification, ce qui ne passerait pas inaperçu et tirerait la sonnette d'alarme.

Données

De la décentralisation naît la confiance.

De la cryptographie la sécurité.

Application la plus connue à ce jour de la blockchain: les cryptomonnaies

Bitcoins à la folie

Bitcoin

Et c'est là que ça bloque dans la chaîne, au niveau des cryptomonnaies.

Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

C'est une monnaie numérique basée sur la technologie blockchain.

La première à avoir défrayé la chronique est le bitcoin, dont l'origine est intimement liée à celle de la blockchain, puisque tous deux sont l'œuvre du mystérieux Monsieur Satoshi.

L'avènement du bitcoin a fait connaître la technologie blockchain. Ses errements, notamment ses sautes d'humeur excessives de fin 2017, ont discrédité la blockchain.

Le bitcoin, d'une valeur de quelques centimes pendant quelques années, a soudain grimpé fin 2017 jusqu'à des sommets vertigineux (pic à près de 20'000 francs pour un bitcoin). Une folle ascension qui a fait craindre l'éclatement de la bulle à bitcoins et naître des soupçons d'arnaques à la Madoff. Même s'il a retrouvé une relative stabilité ce printemps 2018 (minimum: 6'700 francs maximum: 9'700 francs), le mal est fait.

Cela a réveillé les régulateurs du monde bancaire, mais aussi l'avidité d'investisseurs en tout genre, voyant dans les cryptomonnaies un nouvel eldorado. Tout le monde s'y est mis, même des musiciens et des…footballeurs, chacun y allant de son ICO; des pseudo-stars vantant même les mérites de plateformes de cryptomonnaies, des plateformes qui ont poussé comme des champignons, nombre d'entre eux s'avérant vénéneux!

Blockchain et bitcoin: une jeunesse mouvementée.

Technologie prometteuse

Mais la technologie blockchain ne se limite de pas aux cryptomonnaies.

Elle permet en effet de vérifier tout type de transaction.

Et c'est là que ça devient intéressant, car les errements initiaux des cryptomonnaies n'enlèvent rien aux mérites de la technologie qui la sous-tend.

Une technologie aux multiples atouts...

  • Il n'y a pas d'institut intermédiaire qui contrôle tout – chaque intervenant accède à toute l'information.
  • La communication se fait comme pour Internet et le Web: en réseau et non pas via une centrale.
  • Chaque utilisateur est identifié par un pseudo de 30 caractères ou plus (adresse blockchain) et peut ainsi rester anonyme.
  • Tout nouvel enregistrement de transaction dans la chaîne est lié à tout l'historique précédent (et sera donc lié à tout ce qui surviendra) rendant la transaction aussi sûre et inaltérable que si elle était gravée dans du marbre.
Blockchain

Telle une base de données globale et décentralisée, la blockchain permet de sécuriser toute transaction dans tout domaine (commerce, bancaire, santé, gouvernemental, etc.).

C'est toute notre économie et toute notre société qui peuvent être potentiellement bouleversées par ce tsunami technologique, à l'image d'Internet au tournant des millénaires!

Contrats, transactions, enregistrements sont en effet au cœur des interactions sociétaires; pouvoir les sécuriser pour de bon, c'est révolutionnaire!

Dubaï l'a bien compris et entend se positionner comme la capitale mondiale de la blockchain. L'adoption de la technologie blockchain pourrait permettre à la ville phare des Emirats arabes unis l'économie d'environ un milliard et demi de francs annuels juste dans le domaine de traitement des documents.

UBS aussi. Son CEO voit ainsi la technologie blockchain comme "définitivement une opportunité à considérer sur le long terme".

Patience

Blockchain

La blockchain est une technologie jeune, datant de 2008, et est appelée à évoluer vers son âge adulte. Au vu de son gigantesque potentiel, l'ignorer serait une erreur.

Il est toutefois difficile à prédire quand la blockchain arrivera à maturité…

Contactez-nous