La Suisse et les montres connectées

Apple, Garmin, Fossil...

La Suisse horlogère a-t-elle assez d'atouts en main pour faire main basse sur la part du lion du marché des montres connectées? Apparemment non, puisque c'est Apple qui raflerait la mise, avec plus de 17 millions d'Apple Watch vendues en 2017, selon les dires du boss Tim Cook (Apple ne publiant pas de chiffres officiels de vente).

Pas même trace d'Helvétie dans le top-5, puisque ce sont les Chinois de Xiaomi et les Américains de Fitbit qui complètent le podium derrière Apple, alors que Garmin et Fossil (USA) occupent les 4ème et 5ème rangs, selon le cabinet de recherches IDC, spécialiste en la matière.

En examinant les chiffres d'IDC de plus près, on constate la forte progression d'Apple entre 2016 et 2017 (de 10,8 à 15,3% de parts de marché; du 3ème au 1er rang). A noter qu'il s'agit ici des chiffres concernant les wearables = les montres et bracelets connectés.

Montre

Si l'on ne prend que les montres, Apple demeure en tête, bien loin devant son premier poursuivant, Samsung cette fois-ci, et ce avec un vertigineux 60% de parts de marché! Et toujours pas de trace visible d'Helvétie dans ce cas de figure-là non plus.

Alors, la Suisse, pomme avec le buur en matière de montres connectées?

Mécanique helvétique

Pourtant, depuis 20 ans, l'horlogerie helvétique a le vent en poupe. Les exportations ont en effet augmenté de pas moins de 100% en deux décennies. Le chiffre d'affaire moyen de ces cinq dernières années s'élève à quasi 20 milliards de francs...

Mais si la Suisse horlogère en est arrivée là, c'est sans miser trop de ses francs sur le marché des montres connectées dominé par Apple et les géants asiatiques de l'électronique. Alors pourquoi changer une stratégie jusqu'ici gagnante?

Montre

D'autant que l'avènement des e-montres ne fait que croître l'intérêt des acheteurs pour les montres elles-mêmes, connectées ou pas – une sorte de publicité géante gratuite accroissant le marché sans effort plutôt qu'un grand méchant loup dans la bergerie des horlogers helvétiques.

La Suisse s'est néanmoins fait discrètement une petite place au fil du temps sur le marché des montres connectées. Tag Heuer (avec sa Carrera Connected) tire même son épingle du jeu dans un marché aussi épineux que celui du Japon. Mais c'est plutôt l'exception qui confirme la règle.

Perspectives

Si l'on se fie aux poignets des grands de ce monde présents au WEF de Davos, montres mécaniques de luxes et montres connectées se la jouent fifty-fifty.

D'ailleurs, si l'on tient compte du fait que trois-quarts des consommateurs du juteux marché chinois préfèrent les montres mécaniques de luxes aux montres connectées, on comprend mieux la réticence helvétique de se lancer tête baissée dans ce nouveau créneau.

De plus, difficile d'obtenir le label made in Switzerland pour des montres essentiellement électroniques dont les composantes ne peuvent être fabriquées de manière rentable qu'en Asie. Alors à quoi bon?

Et s'il se vent plus d'Apple Watch que de montres de luxes, le bénéfice net de la vente d'une montre de luxe est très nettement supérieur. De quoi inciter les horlogers suisses à conserver leurs plus beaux œufs dans un même panier qui n'est pas près de se vider.

Gagner

Alors, à chacun son marché et les vaches seront bien gardées?

A moins que...

The One?

Montre

A moins que le prometteur projet X-ONE, né du côté du Locle, ne redistribue les cartes.

En misant sur une montre mécanique ET connectée plutôt qu'en optant pour l'une ou l'autre des deux voies, les Loclois jouent la carte de l'audace en mariant le couple improbable "mécanique-connecté".

Dans un pays fier de ses complications horlogères, dans une ville inscrite au patrimoine mondial de l'humanité pour la "valeur universelle exceptionnelle de son urbanisme horloger", le succès d'un tel projet serait tout sauf une surprise – et gageons qu'on y est fin prêt à crier chteukr!

Développement pour objet connectés

Nos développeurs sont friands d'objets connectés.

Ils se feront un plaisir de vous conseiller en la matière pour intégrer au mieux vos projets dans le monde complexe de l'Internet des Objets, montres connectées y compris, à l'aide de technologies dernier cri.

Montre
Contactez-nous